Les adeptes des brunchs et des pique-niques doivent bien connaître le principe de la « finger food », ce qui signifie littéralement en Français « nourriture qui se mange avec les doigts ». Cette même idée de petites bouchées que l’on déguste à la sauvage avec nos doigts a été répliquée aussi pour nos petits bouts. Il s’agit simplement d’une façon très intuitive et ludique d’introduire les aliments solides dans la nourriture de bébé en le laissant manger seul et découvrir les différentes textures et goûts des aliments.

En France, toujours sous cette inspiration anglo-saxonne, on retrouve la même idée dans des concepts comme la « diversification menée par l’enfant » (DME), la « diversification autonome » (DA) et plein d’autres termes qui, au final, désignent à peu près la même chose : laisser bébé manger de façon autonome comme un grand en lui proposant de petits morceaux bien cuits de légumes, viande, fruits…finger food ou diversification menée par l'enfant

A partir de quel âge peut-on commencer la « finger food »?

Les spécialistes conseillent généralement de commencer lorsque bébé a 8/9 mois. A cet âge une grande majorité des bibous savent se tenir assis. De plus, c’est également à cet âge-là que les bébés développent le réflexe de serrer un objet entre leur pousse et indexe. Vous remarquerez d’ailleurs que votre pédiatre fera passer un test de réflexe similaire à votre bébé lors de la visite du 9ème mois ;).

Dans la Little Gabchou family nous avons commencé aux alentours de la première année. Jusqu’à la Gabchou se contentait d’avaler la cuillère de purée proposée par maman sans trop de difficultés, mais progressivement il s’est mis à la repousser avec ses petites mains et à pointer du doigt la nourriture des grands. Cela a été le premier signe pour nous qu’il ne voulait plus manger comme un bébé. Nous nous sommes alors lancés dans l’aventure du « finger feeding».

Globalement je pense qu’il faut guetter bébé pour déceler les signes et comprendre s’il est prêt ou pas à manger tout seul. Bien évidemment, cela peut être avant ses 1 ans ou après, il n’y a pas vraiment de règles prédéterminées.

Les avantages de la « finger food »

GabffTout d’abord manger seul avec les doigts apprend à bébé à développer la motricité fine et facilite l’apprentissage de la cuillère. Effectivement commencer à manger au préalable avec les doigts permet de bien s’entraîner à saisir et à porter à la bouche la nourriture.

Cette méthode apprend l’autonomie à bébé, il fait tout seul, sans votre aide (vous, vous vous tenez à côté prête à dégainer les lingettes nettoyantes, si besoin).

La « finger food » permet un vrai développement des sens. Bébé appréhende ainsi les différentes textures et goûts associés aux aliments.

Mâcher de petits morceaux fait travailler les muscles de la mâchoire de bébé et facilite l’apprentissage de la langue par la suite.

Présenter la nourriture sous forme de « finger food » est aussi un moyen efficace de faire manger les légumes à bébé (oui, oui je vous assure, cela a été le cas chez nous!). C’est ludique et rigolo pour bébé et le repas devient un véritable jeu (valable pour les enfants plus âgés aussi, d’ailleurs).

Avec le concept du « finger feeding » bébé peut manger à table avec ses parents. C’est le début des repas en famille :).

Comment bien s’y préparer?

Bon, je ne vais pas vous mentir se lancer dans l’aventure de la nourriture avec les doigts peut être un peu éprouvant au début. Bébé ne va pas commencer à manger comme un véritable gourmet dès que vous lui présentez sa première assiette de bouchées. Le plus souvent il va écraser la nourriture dans sa paume, la lécher, recracher ou éventuellement vous refaire la déco de l’appartement en la lançant sur les murs.

Pour éviter les catastrophes majeures et les drames familiales de brocolis collés à votre joli canapé, il faudrait respecter quelques préalables:

  • Tout d’abord bien s’équiper avec le matériel nécessaire : acheter des bavoirs imperméables à poche ou encore mieux les bavoirs tabliers qui couvrent bien les vêtements (le mien de la marque Bumkins est au top avec des manches bien resserrées et deux poches devant pour ramasser les morceaux tombés par accident).
  • Acheter des assiettes en carton ou plastique légères éventuellement avec une ventouse pour éviter que bébé les renverse ou vous les renvoie à la figure style « freezbee ».
  • Prévoir quelque chose pour couvrir le sol à côté de la chaise haute.
  • S’armer de patience, comme je vous ai dit plus haut, bébé aime étudier la nourriture, la toucher, écraser… le repas peut des fois durer…
  • Se lancer dans la « finger food » exige également beaucoup de vigilance de la part des parents, car le risque de fausses routes pour les petits bébé est important. Restez toujours à côté de bébé pour le surveiller et apprenez les bons gestes en cas de besoin. Des fois lorsque des morceaux mal mâchés vont trop loin dans la bouche, bébé peut avoir un « haut le cœur ». Rassurez vous c’est simplement un réflexe permettant de ramener la nourriture dans la bouche pour finir de mastiquer.finger food, DME, diversification menée par l'enfant

Quelques idées de « finger foods »

Parmi les légumes pour débuter, préférez ceux qui ont une texture plus douce : patate douce, courgette, brocolis, carotte, courge buternut, potiron, pomme de terreQuand bébé devient plus grand et plus habile de ses doigts, vous pouvez rajouter du chou-fleur en morceaux, des petits pois, des fèves, haricots verts en morceaux, asperges, concombre (pelée ou pas selon l’âge).

Parmi les fruits les plus adaptés sont: les bananes, myrtilles, poires bien mûres, morceaux de mangue, abricots, pêches…etc

Vous pouvez associer également des pâtes bien cuites et fondantes, l’œuf découpé en morceaux (dose à adapter selon l’âge du bébé) des morceaux de poisson, du jambon de poulet découpé, du tofu, mozzarella en petits morceaux…etc

Voici un exemple d’assiette que je donne à mon fils de 16 mois.finger food assiette type DME

Les Conseils

Cuisez toujours très bien vos légumes afin d’obtenir des morceaux très fondants, mention spéciale pour la carotte qui peut mettre des fois un peu de temps pour devenir fondante.

Au début de la « finger food » bébé va essentiellement s’exercer à tenir les morceaux et à les porter à sa bouche, peut-être il ne mangera pas grand chose. Prévoyez toujours une demi-portion de purée, par exemple, pour compléter son repas dans un premier temps.

Adaptez la grosseur des morceaux en fonction de la dentition et les capacités de mastication du bébé. Commencez par de touts petits morceaux avant d’en agrandir progressivement la taille. Vous verrez, bébé apprendra par la suite à mordre dans les morceaux et à ne plus les fourrer en entier dans sa bouche.

Si l’idée de la « finger food » vous intéresse, n’hésitez pas à revenir régulièrement pour consulter mes idées de recettes « finger food » adaptées pour les bébés ;). 

Mes articles de référence:

http://www.babycenter.com/finger-foods

http://www.netmums.com/family-food/weaning-guide/weaning-finger-foods

http://kidshealth.org/parent/pregnancy_newborn/feeding/finger_foods.html

14 COMMENTAIRES

  1. Par rapport à ce thème…il vient de sortir un livre en français « J’arrête le sein tout seul » du Docteur Lucio Piermarini…la version italienne a eu un énorme succès en Italie et maintenant est sortie la version française et espagnole. Il suit les mêmes bases scientifiques que le DME mais nous montre une méthode encore plus simple…avec des repas moins longs et moins sales…et en plus on nous donne plein d’arguments à faveur de la DME…j’ai pensé que ça pourrait vous intéresser…

  2. cela me choque de conseiller une demi-portion de purée !!!
    en DME, il ne faut pas en donner, car le bébé perd son « gag reflexe », qui le protège des fausses routes !

    • Bonjour Estelle,

      mon fils a mangé les 2, de la nourriture mixée et de la « finger food ». Je n’ai pas noté de difficultés particulières, pourtant il a été bien surveillé lors de cette initiation à la DME. Après il ne s’agit que de notre expérience personnelle, naturellement. Chaque enfant étant différent, il est effectivement intéressant de partager ce point.

      Bonne journée.

  3. Bonjour

    Je trouve cet article très intéressant.
    J’ai un fils de bientôt 14 mois. L’alimentation à toujours été compliquée chez nous en raison de son rgo. Au jour d’aujourd’hui les légumes c’est en purée HYPER lisse, s’il y a le moindre petit morceau dedans c’est la grève de la faim! Mais depuis quelques temps, l’enfer à chaque repas. Il ne veut plus que du yaourt et des compotes. Dès que l’assiette de purée pointe son nez, c’est la crise (pas chez sa nounou cela dit…).
    Du coup j’ai essayé de lui présenter des morceaux mais sans aucun succès, tout a fini par terre. Après lecture de ce blog, je pense que je vais réessayer en lui présentant à chaque repas des morceaux ET de la purée et m’armer de patience. Il finira bien par s’intéresser aux morceaux. D’autant plus qu’il a déjà 16 dents et sait très bien mastiquer les gâteaux le coquin!

    • Bonjour Eva,

      le problème n’est peut-être pas forcément dans la nourriture, ces petites bébêtes sont de fins psychologues aussi surprenant que cela puisse paraître. Ils savent TRES bien quand quelque chose est important pour leurs parents. Mon fils vers ses 2 ans est passé du glouton au petit capricieux (j’en parle même dans un de mes articles https://little-gabchou.com/mes-astuces-pour-faire-manger-enfant-difficile/) et me suis rendue compte qu’il ne voulait pas manger parce que moi j’insistais. Après ce n’est peut-être pas le cas de votre bout, mais essayez peut-être de ne pas trop insister et de ne pas stresser, aucun bébé ne se laisse mourir de faim (oui, je sais c’est une phrase bateau mais tellement vraie). Pourquoi pas tenter de le mettre à table avec vous, comme ça tout le monde mange et il y a un effet de « groupe », ça fonctionne bien ça dans les crèches. Après concernant les morceaux, essayez de lui proposer ça peut fonctionner, avec une petite sauce yaourt/aneth à côté comme ça il peut s’amuser à tremper ses morceaux dedans. Nous avons fait pendant une courte période purée et morceaux (Gabriel avait à peu près le même âge) et ça le rassurait quand-même de retrouver en fin de repas ses bonnes vieilles purées de bébé 🙂 .

      Bon courage 😉
      Miglou

  4. Bonjour,

    Mon fils a tout juste 10 mois et je viens de commencer les morceaux car j’ai senti qu’il souhaitait manger comme nous et surtout faire les choses par lui-même. Mais, depuis l’arrêt des purées il mange beaucoup moins et je ne sais pas trop quoi faire… faut-il compléter avec des purées en attendant qu’il mange suffisamment de morceaux ? Sachant qu’il se débrouille très bien mais ne mange pas assez pour son âge et du coup j’ai dû augmenter les biberons de midi et de 4h… que me conseillez vous ?

    Je vous remercie d’avance et très bel article merci !

    Alexandra

    • Bonsoir,

      je ne suis pas experte en la matière, mais ayant eu à peu près les mêmes peurs que vous je proposais également à mon fils une purée en plus avec des petits morceaux. Vu que c’était un ogre, il en mangeait aussi . Vous pouvez essayer (je pense que c’est plus, pour nous rassurer, nous parents 🙂 ) , mais ne le forcez pas. Il est également important que les tout-petits apprennent à petit à petit à réguler leur faim par eux-même 😉

  5. bonjour on va se lancer dans le fingers food avec ma fille de 6 mois qui se porte bien a table lol mais j’aimerai savoir quelle taille faut il faire pour cet age parce que sur « les maternelles ils disent qu’ils faut qu’ils soient plus gros que l’index pour pas qu’il y ai etouffement  » et que l’enfant tienne bien le légumes mais je vois egalement qu’il fau que se soit tout petit donc je sais pas trop quoi prendre en compte que me conseilleriez vous ?

    • Bonjour Angélique,

      alors je ne suis pas une méga experte en la matière, mais je pense que faire des bâtonnets de légumes et fruits est une bonne solution. Vous pouvez les faire effectivement de la taille de l’index, mais bien fondants. Après cela va dépendre du type de nourriture aussi, peut-être donner des petits pois ou raisin à une petite de 6 mois, par exemple n’est pas super adapté, dans le sens où elle risque de les avaler directement et pas mâcher. Vous pouvez les introduire, vers ses 9 mois, par exemple. N’hésitez pas à jeter un coup d’oeil à mon tableau Pinterest avec des idées de finger food. 🙂 https://www.pinterest.fr/pin/313140980325244397/

      Bonne diversification!

LAISSER UN COMMENTAIRE