Le congé maternité pour beaucoup de mamans (moi-même y compris) c’est LE moment privilégié en tête-à-tête avec Bébé. Raison pour laquelle la brisure de ce cocon intime à la reprise du travail, est souvent synonyme d’une période difficile et éprouvante. On ne va pas se mentir reprendre le travail sereinement, comme si de rien n’était, est illusoire, mais on peut au moins traverser cette phase avec moins d’accrocs.

Voici quelques astuces de maman pour traverser ce tourbillon émotionnel (et financier!) qu’est la reprise du travail après une grossesse, avec moins de difficultés possibles.reprise du travail après la grossesse

1.Mettre toutes les chances de son côté pour trouver LA garde.

La garde, c’était la source d’angoisse NUMERO 1 pour nous. Je ne reviendrai pas sur notre expérience douloureuse avec la crèche dont je vous avais déjà longuement parlé sur le blog. Cependant avec le recul, il me semble que l’on aurait pu mieux gérer notre recherche de garde. Voici quelques conseils pour vous aider à optimiser un maximum vos propres recherches.

  • Commencez les recherches AVANT de recevoir la réponse de la mairie

Ne pas attendre la réponse pour une place en crèche de la mairie pour attaquer les recherches d’une assistante maternelle, une garde partagée, d’une nounou ou autres moyens de garde!. Tout ce processus prend beaucoup de temps et de patience, à moins d’être expert en RH…et encore!

Dans les grandes villes comme Paris, les AM sont extrêmement sollicitées et certaines même « réservées » presque un an en avance, n’attendez donc pas le dernier moment pour chercher. Dans ces cas cependant il vaut mieux être transparent avec les personnes contactées sur les demandes effectuées pour avoir une place en crèche (ou peut-être que le feeling avec votre futur AM vous fera oublier la crèche!).

astuces pour trouver une place en crèche

  • Multiplier ses chances pour trouver une place en crèche

La crèche collective est le moyen de garde le plus répandu en France et le plus sollicité par les parents, mais globalement 1 enfant sur 10 trouve une place en structure collective (à qui le dit-on! ) . Bref, si l’on veut trouver un mode de garde collectif, mieux vaut avoir plusieurs cordes à son arc :

  • Essayez la micro crèche: De nombreux parents placent leur enfant en micro-crèche ( des structures privées qui acceptent jusqu’à 10 enfants). Des sites comme Crèche-attitude proposent d’identifier rapidement un réseau de micro-crèches disponibles sur une carte interactive. On peut même déposer directement un dossier de pré-inscription sur le site.
  • Les crèches parentales – gérées par des associations de parents. Ces structures demandent que les parents soient impliqués dans la vie de la crèche en participant environ 1/2 journée par semaine à la garde des enfants.
  • Haltes garderies – à essayer même s’il ne s’agit que d’une garde ponctuelle, ou à temps partiel, cela peut toujours dépanner.
  • Les crèches d’entreprise – si votre employeur propose cette possibilités.

2. Adopter la positive attitude

Ruminer ne sert à rien, sauf à déprimer. Essayez de penser à toutes les choses positives liées à la reprise du travail plutôt que l’inverse. Comme par exemple:

  • avoir de vraies conversations avec des adultes,
  • ne plus devoir changer des couches explosives 10 fois par jour,
  • oublier les vêtements de grossesse et ressortir ses plus beaux atours pour aller travailler,
  • l’effet positif de la reprise du travail sur votre compte bancaire (on ne va pas se mentir, le congé parental en France n’est pas vraiment bien rémunéré…).astuces pour gérer la reprise du travail après bébé

3. Ne pas couper les liens avec les collègues du travail

Retourner à son travail pendant le congé mat pour un déjeuner entre collègues, ou pour présenter le bébé, peut permettre de se replonger doucement dans sa « vie d’avant ».

4. Accepter le fait que cette période transitoire sera difficile

On nous dit souvent de ne pas culpabiliser, mais moi je trouve que culpabiliser c’est plutôt « sain »! Cela fait partie du processus d’adaptation à ce nouveau rythme de vie.  Accepter le fait de culpabiliser et ne pas s’imposer l’image de « Wonder woman », qui gère tout sans accro, aide en fait beaucoup à traverser plus facilement cette phase de séparation.

la déprime à la reprise du travail après le congé mat

5. Avoir un objet d’attachement

On nous dit souvent de laisser un doudou ou un linge imprégné de l’odeur de la maman à son bébé, mais l’inverse marche aussi. Un petit objet de l’enfant ou même une photo, ça peut réconforter, en « cas de cafard » dans la journée. Personnellement voir une photo de mon fils me reboostait et remontait le moral. Pour certaines mamans cependant le fait de repenser à leur enfant peut être encore plus douloureux, c’est donc à vous de voir si cette méthode peut s’avérer efficace. 😉

6. Prévenir la fatigue

La période de reprise du travail est épuisante pour les mamans, faites-vous une cure de magnésium, de vitamines…de mojitos…de tout ce qui vous fera du bien physiquement et mentalement.

Les fleurs de Bach peuvent également aider à traverser le tourbillon émotionnel de la reprise du travail. Ces essence fleurales qui agissent avec beaucoup d’efficacité sur les émotions peuvent prévenir le burn-out maternel, le stresse et les angoisses. Ici on est grand adeptes du Rescue que ce soit en sa forme pour adultes ou enfants.

Et si vous aussi vous êtes passées par là, n’hésitez pas à partager vos astuces pour traverser sans trop d’émoi la période de la séparation et de la reprise du travail.

LAISSER UN COMMENTAIRE