A l’occasion de la fête des pères, le papa de Gabchou partage avec vous les 15 mois de travail à domicile en compagnie de son p’tit boy !

Il est 06h00, je me lève. Une douche express suivie d’un espresso, et me voilà quelques minutes plus tard face à mon écran. J’ai exactement Je devrais avoir devant moi les 2 heures les plus productives de ma journée avant le réveil de mon p’tit gars!

Rythme de travail chamboulé

Si tout comme moi vous développez votre activité en travaillant à domicile, je vous invite à revoir votre business plan ! Rassurez-vous tout de suite, les mois qui vous attendent en compagnie de votre petit bout vont changer votre vie, et ce sera bien plus enrichissant qu’un chiffre d’affaires en pleine croissance. Malgré tout, il va falloir s’adapter à ce nouveau planning dont vous ne serez plus maîtres, sachez-le ! 🙂

Le rythme des journées de bébé (et donc le nôtre) évolue jour après jour. Ainsi, profitez pleinement des siestes de bébé pour vous reposer travailler ! :p

Des situations imprévisibles… laissant de belles anecdotes !

La plus belle est lors d’une conférence téléphonique avec 2 collaborateurs d’une entreprise cliente de ma société. Pensant bien faire, et pour éviter tout débordement imprévisible pendant cette réunion importante, j’ai eu la bonne mauvaise idée de prendre Gab sur l’épaule. Erreur de papa débutant !
Alors que tout se passait bien, il a tout à coup décidé de faire d’énormes « pets de bouche », tellement forts que mes interlocuteurs interloqués, ont demandé ce qu’il se passait…

Bilan de cette expérience : il est inutile de cacher à vos clients que vous travaillez tout en gardant votre enfant : la vérité éclatera tôt ou tard ! (ce fut d’ailleurs très très tôt avec Gabchou !)

Des jours avec et des jours sans

travailler à domicile avec bébéCertains jours, mon bambin va passer la journée à s’amuser avec ses jouets, à découvrir ou redécouvrir tous les recoins de l’appartement, et ne réclamera pas beaucoup de câlins. C’est bien entendu dans ces jours là qu’il faut rattraper les 5 derniers totalement improductifs ! 🙂 Bon, il faut quand même avouer que quand ce n’est pas bébé qui va vers papa, c’est ce dernier qui fait le premier pas… Et bien oui quoi, il ne faudrait pas que Scout prenne la place de son père à force de jouer avec !

Et puis il y a les jours sans, ceux où bébé aura décidé que vous mettiez de côté les demandes « urgentes » de vos clients ! Heureusement ces jours sont rares et alors quand la soirée arrive, on se pose dans son canapé, bière à la main, en repensant aux dernières heures absolument chaotiques. Et c’est entre autres dans ces moments là que ce nouveau rôle de papa prend toute sa splendeur. Je suis fatigué mais surtout heureux, pensant déjà au jour où je pourrais lui raconter toutes ces anecdotes !

‘C’est la première fois qu’il… !’

Toutes ses « premières fois » que je vois, elles n’ont pas de prix. Ses premiers déplacements, ses premiers sourires, sa première approche avec les fruits, sa première fois assis sans mon aide… Toutes ses première fois pleines de découvertes, d’interrogations et de fierté, accompagnées de regards qui en disent tellement ! Autant de souvenirs et d’images que j’espère garder avec moi pour toujours.

La bonne nouvelle est tombée ! Je suis triste…

Et oui, nous venons de recevoir la lettre tant espérée : monsieur le Maire, que nous saluons, vient de nous envoyer un courrier nous informant de l’acceptation de notre demande de place en crèche ! Après ce moment de joie intense à la découverte de cette lettre (avez-vous déjà vu 2 adultes transformés en enfants, sautant dans tous les sens pendant quelques minutes au rythme de « Pump it » des Black Eyed peas?), c’est la panique qui s’est installée !

J’apprends en effet qu’à partir du mois de Septembre, mon fidèle associé sera entre les mains de personnes inconnues, qui vont profiter à ma place de toutes ces « premières fois », de tous ces sourires et moments de complicité qui rendaient mes horribles journées de travail tellement agréables ! 🙂

Si c’était à refaire… je le referais !

Je vous rassure, ce moment de « panique » s’en est vite allé, laissant place uniquement à la joie extrême de savoir que dans 3 mois, mon petit Gab sera entouré de potes, et que je pourrai reprendre le développement de mon activité. Si je devais conseiller à un ami de travailler à domicile tout en gardant bébé, je lui dirai de foncer à condition que son activité professionnelle le lui permette : les rendez-vous clientèle sont à proscrire et les rendez-vous téléphoniques à appréhender avec humour ! 🙂

Mat, chef d’entreprise, et papa de Gabchou avant tout !

 

N’hésitez pas à partager vous aussi vos anecdotes afin d’en faire part aux futurs papas qui liront cet article !

LAISSER UN COMMENTAIRE