Après vous avoir parlé dans mon article précédent de mes péripéties avec l’allaitement, certaines futures mamans m’ont demandé, si j’avais quelques astuces et conseils à donner (autres qu’acheter des boules Quies anti-belle maman ou des répulsifs belle-maman ou encore …ok, je m’égare!). Effectivement je me suis servie d’un bon nombre de conseils et de remèdes de grand-mère pour me simplifier l’allaitement, essentiellement au début. Une fois la « machine » en place, c’était « finger in zeu nose » 😉 .

J’ai regroupé un petit peu tout ça pour vous donner quelques astuces testées et approuvés pour combattre ou encore mieux, éviter ces maux bien connus comme: l‘engorgement, les crevasses ou autres horreurs que l’on espère secrètement ne jamais connaître. Et pour plus d’informations je vous recommande fortement le site de la Leche League qui est une vraie mine d’informations en matière d’allaitement et qui vous sera bien plus utile que certains conseils tout droit sortis du livre du doc 😉

Tout d’abord acheter le matériel adapté!

Non, quand on vous dit qu’allaiter cela ne coûte rien, c’est FAUX, comme dirait Norman! Si vous voulez allaiter dans de bonnes conditions, il faut tout de même vous procurer quelques indispensables. Être bien équipée, signifie éviter les mauvaises positions pour allaiter bibou, les crevasses, les maux de dos…etc.

coussin allaitement conseils allaitement
Le coussin d’allaitement My best friend, mon dernier coup de cœur!

Voici ma liste des indispensables:

  • coussin d’allaitement– le sauveur! Il peut servir pendant la grossesse pour bien maintenir le bidon proéminent en position couchée et  après l’arrivée de bébé le coussin d’allaitement sauvera votre dos et vos seins. J’utilisais le Big Flopsy de Red Castle ou encore connu comme le troisième membre du couple. Je le trimballais partout, tellement il est bien! C’est un coussin assez large avec des micro billes à l’intérieur pour mieux s’adapter au corps. Il est déhoussable et peut être intégralement lavé (en cas de caca débordant du bébé, par exemple…). J’ai découvert récemment sur un site américain un coussin spécialement adapté pour l’allaitement le coussin My best friend. Je n’ai pas pu l’utiliser, malheureusement, mais il a l’air drôlement pratique!!! Il se scratche sur le côté, enveloppe bien la taille, ce qui évite de le rajuster sans cesse. Ce sera mon choix pour le deuz!
  • un soutien gorge souple et confortable sans armature (le modèle d’Emma-Jane est vraiment très bien). Les bonnets pigeonnants avec armatures on oublie, même si l’on a une poitrine qui marche 5 minutes devant nous et que la tentation est très forte 🙂  Au début de l’allaitement il vaut mieux éviter la lingerie qui pourrait serrer votre poitrine  ou vous rentrer dans les côtes dès que vous êtes allongée. Pour rappel un bon nombre de soucis de canaux bouchés viennent d’une lingerie pas adaptée ! 😉
  • un grand stock de coussinets d’allaitement jetables ou lavables au choix pour être obligatoirement au sec
  • tire laite Medela qui donne envie ;)
    Un modèle high tech de Medela qui donne envie 😉

    un bon tire-lait– eh oui, je sais que tout le monde n’est pas unanime à son sujet, mais moi je le trouve vraiment indispensable. Pourquoi?

  1. Parce qu‘il vous permettra de préparer des bib’ de lait tiré que le papa pourra donner la nuit pour la tétée de 3h. Histoire que vous enchaîniez 4h de sommeil d’affilée (le luxe!)
  2. Le tire-lait peut soulager dans certaines situations lorsque bébé ne mange pas suffisamment et que l’engorgement  guette. Utilisé correctement il peut énormément aider (si, si!).
  3. Il peut être utilisé lorsque l’on souhaite relancer la lactation, si pas suffisamment de lait par exemple. Certains modèles disposent carrément d’une option, « stimulation »
  4. On peut le louer !  C’est vraiment plus économique (vous êtes remboursée par la Sécurité sociale) et cela évite de se prendre le tire-lait dans les pattes après le sevrage. Rassurez-vous, tout ce qui pourrait être potentiellement en contact avec le lait (les petits tuyaux en caoutchouc, les téterelles, les biberons en plastic) est toujours neuf. Ce n’est que la machine en soi qui est d’occasion 😉 Je ne peux que vous recommander les tire-laits électriques de Medela, vraiment très bien et efficaces.

Les remèdes naturels pour combattre les canaux bouchés et l’engorgement?

En préventif et curatif

ZEU remède de grand mère qui m’a sauvé l’allaitement! Grâce à ce remède secret je n’ai jamais eu de soucis d’engorgement sérieux, ouf! La potentille (anserine, reptans ou tourmentille) a, entre-autres, un effet anti-inflammatoire notoire, elle débouche les canaux et de ce fait stimule le lait. Ne la cherchez pas en grande surface, vous avez peu de chances de la trouver, essayez plutôt en pharmacie spécialisée, herboristerie ou sur le net 😉 .

lécithine de tournesol stimulation lacation
lécithine de tournesol

On peut l’utiliser de façon préventive et curative. A commencer dès la montée de lait. Pour préparer la tisane on fait bouillir 2 cuillères à soupe dans 500ml d’eau. Je laissais refroidir et mettais la tisane dans une bouteille d’eau minérale. On boit plusieurs fois par jours quelques gorgées ou bien 3 tasses par jour, si c’est plus simple pour vous.En été n’oubliez pas de mettre la bouteille de tisane dans le frigo.

Les 500ml c’est la dose journalière. J’appliquais cette procédure tous les jours pendant 2 semaines, le temps que la « crise » de l’arrivée du lait passe. Il faut être persévérant, mais c’est très, très efficace!

  • La lécithine de tournesol bio

Le remède naturel qui continue à faire ses preuves autour de moi 😉 Sous forme de gélules ou directement à la bouteille – attention à ne pas confondre avec la lécithine de soja! En curatif 5 à 6 gélules par jour, certaines mamans utilisent en préventif également en prenant de 2 à 3 gélules par jours. Très bon également pour stimuler le lait. Vous pouvez la trouver dans les magasins bio!

En curatif

Si jamais les choses se gâtent et vous sentez qu’une petite boule dure et douloureuse commence à se former, passez à la vitesse supérieure.

Tout d’abord, essayez la douche chaude et masser avec des mouvements circulaires les seins légérèment penchée en avant. Attention une fois sortie du bain, généralement les « vannes sont ouvertes » 🙂

Vous pouvez également appliquer après une compresse de grand-mère à base de chou super efficace (non, non on va pas faire de la choucroute, je vous rassure!).

Préparation:

  1. Récupérez une feuille de l’intérieur du chou (elles sont moins dures) ensuite, idéalement, il vous faudra la blanchir 2 minutes dans de l’eau bouillante pour la rendre plus molle. Si vous n’avez pas le temps, enlevez simplement la partie dure à la base de la feuille et roulez un verre ou une bouteille dessus, cela va la ramollir.
  2. Ensuite appliquez la feuille sur la parie enflammée de votre sein.
  3. Renouvelez la compresse toutes les 2h. Si vous avez la fièvre, vous allez voir que la feuille se fane au bout de 30 min, dans ce cas remettez une nouvelle feuille. C’est drôlement efficace, pas d’odeur désagréable ou de taches sur votre lingerie. Aussi curieux que cela puisse paraître, le chou a un effet anti-inflammatoire reconnu.
  4. Si vous n’avez pas de chou sous le coude vous pouvez le remplacer par des tranches de pomme de terre crues finement découpées. La compresse de pomme de terre crue est souvent utilisée dans mon pays d’origine comme remède contre la fièvre, efficace pour les bébés aussi 😉 .
blocked-milk-duct
La position dite « du pont » favorisant l’élimination des canaux bouchés (source Baby Safety Concerns).

Choisissez une position d’allaitement où vous êtes légèrement penchée en avant comme « le ballon de rugby » avec le menton du bébé appuyant contre le nœud ou carrément la position du pont (« bridge pose » pour les connaisseurs du yoga). L’avantage de cette position c’est d’utiliser la gravité, tout simplement 🙂

Vous pouvez tenter également l’homéopathie avec le Bryonia 9CH efficace contre les infections et les inflammations.

Et SURTOUT mettez le plus souvent possible bébé à téter, n’attendez pas obligatoirement 3h entre les tétées, l’allaitement ce n’est pas le bib 😉 Si bébé ne veut pas beaucoup téter ou qu’il est très faible, vous pouvez tirer votre lait jusqu’à ce que le sein soit moins dur. Seule règle à respecter ne jamais complètement vider un sein avec le tire-lait, sinon vous risquez de sur stimuler, ce qui n’est pas terrible en cas de prémices d’engorgement.

Ne jetez pas votre lait, mettez le dans un récipient de conservation hermétique et mettez le dans le frigo pour un bib de lait tiré ;). On conserve le lait maternel 48h dans le frigo et 3 mois dans le congélo.

Si malgré toutes ces manœuvres, vous continuez à avoir la fièvre et les seins très douloureux, consultez rapidement votre médecin!

Les tétons abîmés comment y remédier?

Je vous recommande chaudement d’utiliser la crème à la lanoline purifiée de Lansinoh. Personnellement elle m’a sauvée la vie. Une fois appliquée pas besoin d’essuyer votre téton avant chaque tétée, ce qui est carrément super pratique notamment la nuit. Vous pouvez essayer également d’appliquer quelques gouttes de lait maternelle sur le téton après la tétée (moi cela ne m’a jamais trop aidé, mais à essayer au cas où)!

En cas de tétons très abîmés, je vous donne la recette d’une compresse DIY, très efficace et nature, conseillée par une maman américaine. A concocter en cas d’urgence ! Voici les ingrédients et le mode de préparation.

l'huile de coco contre les crevasses d'allaitementIngrédients

  • 10 ml de vinaigre de cidre de pomme
  • 1 tasse de d’eau purifiée ou filtrée
  • 1 récipient avec une pompe à vaporiser
  • huile de noix de coco bio solide alimentaire (La Nutiva est vraiment bien!)
  • poudre probiotique adaptée pour les bébés (voici  un exemple)

Préparation:

  1. Mélanger l’eau et le vinaigre de cidre dans la bouteille à pompe.
  2. Après chaque tétée, vaporisez sur un morceau de coton le mélange eau/vinaigre et tapotez légèrement le téton et l’aréole. Cela va le nettoyer et tuer les bactéries.
  3. Après appliquer une petite quantité (environ 1/4 de cuillère à café) de l’huile de noix de coco sur votre téton.
  4. Verser une petite quantité de poudre probiotique dans le creux de votre main (assurez-vous que vos mains soient propres) et appliquez-la directement sur le téton, elle va rester collée grâce à l’huile de coco. Vous pouvez également mélanger à part dans un récipient la poudre probiotique et l’huile de coco.
  5. Appliquer ensuite par dessus un morceau de serviette en papier (ou votre coussinet d’allaitement) pour protéger le soutien-gorge.
  6. Nettoyer le téton avant de redonner le sein à bébé. Refaire la manipulation plusieurs fois par jour jusqu’à ce que vous ressentiez une amélioration.

Et surtout, n’oubliez pas le meilleur remède préventif et curatif pour préserver vos tétons, est de vous balader les seins à l’air après les tétées (à la maison, j’entends, à moins de vouloir se la jouer Rihanna dans les rues de New York ). Vous allez voir que le papa va finalement apprécier l’allaitement 🙂 .

Relaxe, Max!

3399551_gisele-allaitement_545x341Essayez de vous détendre, ne fixez pas votre montre pour chronométrer la tétée à chaque sein (un truc des livres ça encore!). Laissez les choses se passer naturellement et profitez de ces moments avec votre bibou. Ce sont les seuls (trop courts) moments où il/elle ne sera qu’à vous!

Et surtout n’oubliez pas, l’allaitement ce n’est plus un truc de vieille nourrice bavaroise. On peut très bien se sentir femme et épanouie pendant cette période. Bah oui, Gisèle n’a que bien se tenir!

 

8 COMMENTAIRES

  1. Bonjour Miglou,
    Encore un article au top j’adore, super bien fait on comprend tout ;-)je partage aussi mon expérience du coup 😉
    Je ne te rejoins pas entièrement sur le TL mais tu l’as bien dit c controversé … même si j’en ai usé et abusé et justement attention à la confusion sein tétine avec mon deuz ça n’a pas loupé …. du coup on est carrément passé en tire allaitement et du coup c beaucoup moi sympa ;-)!!! Pour le tire lait je conseille à toutes en location le medela symphony un produit topissime parfaitement adapté à la reprise du travail ;-)(insister auprès de votre pharmacien il n’est pas plus cher qu’un autre et c le meilleur … pensez aussi aux centrales de location de matériel paramédical elles ont souvent des modèles plus récents)
    Pour le tétons crevassés le soleil est aussi un excellent cicatrisant pensez y ( sans laissé vos seins cuire pendant des heures on est bien d’accord 😉
    Mon coussin d’allaitement : »Chicco boppy » un doudou je le trainé partout ;-)petit et super pratique.
    Je te rejoins entièrement sur les sous vêtements et j’en ai fait les frais, des canaux ultra douloureux à cause de soutif trop petit ( mouaihhhh mais vu la taille de mes bonnets pendant l’allaitement j’ai du mal à prendre la bonne taille sniff)
    Et pour finir je te rejoins complètement : des boules quies OUI (pour l’entourage malveillant et parfois certains professionnels de santé !) et à la poubelle la montre, la balance… ne vous fiez qu’à vos yeux et votre coeur de maman <3

    BISOUS MIGLOU ET GABCHOU

  2. J’ai oublié super les recettes de grand mère pour les petits bobos de l’allaitement je n’ai jamais testé mais je reste persuadé que ça vaut toutes les crèmes ( à part la Lansinoh mdr!)

  3. Bonjour Amélie,

    merci pour ce message très sympa et pour ton partage d’expérience 😉 Tu as raison sur le TL, il ne faut pas en abuser (tiens, je vais peut-être le préciser dans l’article 😉 . Bien utilisé en revanche, cela permet d’aller tranquillement chez le coiffeur, boire un café avec des copines, en laissant bébé à son père ou tout simplement pique-niquer dehors sans se dénuder (suis pudique moi:)).

    Sinon ton remède « monokini » au soleil m’a bien fait rire, je sais pas si ce sera applicable dans la région parisienne lol!
    Bisous

  4. Je suis un peu mitigée!

    Premièrement, il y a l’air d’avoir de bon conseil « BIO » si problème il y a avec l’allaitement.
    Deuxièmement, si une future maman se balade ici, pensant allaiter son future enfant, se rend compte de toutes les difficultés quelle devra peut être faire face, elle risque de changer d’avis! Perso, j’aurai fuit!

    Boudu, ne vous inquiétez, relativisez, vous allez vous créez des problèmes toute seule.

    Pourquoi utilisez des produits préventifs? faites confiance à la nature!

    Pour ma part, je parle en connaissance de cause, 13 mois d’allaitement (et ce n’est pas fini) et je n’ai utilisé que des tisanes bio spéciale allaitement pendant quelques jours (vraiment parce que c’est la « mode ») et de la crême « Castor equi  » pour la semaine suivant la naissance de ma perle car ce fut un début difficile… Je n’ai jamais utilisé le tire -lait et ma fille n’a pas connue le biberon avant c’est 4 mois ou j’ai commencé à lui donné de l’eau car pour être polie on m’a pris la tête avec cela. Il faut savoir que le lait maternel ce suffit à lui seul.

    Toutefois, je remarque que les différentes positions à utiliser pour l’allaitement en guise de prévention de crevasse n’a pas été évoqué… bien que je ne sois pas convaincue de l’efficacité, et assez réticente, cela peut peut-être sauvé l’allaitement de certaine.

    Voilà mon avis peut être trop brut de décoffrage mais j’étais motivée afin d’écrire pour une fois ce que je pense et laisser une trace.

    • Merci Manoneta de partager votre ressenti, tous les avis sont intéressants et je suis contente que le sujet vous passionne 😉

      J’ai partagé des astuces et des « trucs » de grand-mère qui m’ont bien aidée (moi et des copines autours de moi aussi) surtout le premier mois d’allaitement où le débit du lait n’est pas encore stable et on a pas mal de risques de bobo. Après si rien ne se passe tant mieux je le souhaite à tout le monde, mais le (triste) fait est que beaucoup de mamans ( comme moi d’ailleurs) sont super mal conseillées et accompagnées et ne savent pas trop quoi faire en cas de soucis, donc si mes astuces peuvent servir à d’autres personnes aussi, c’est toujours ça ;). Rien de mieux que l’expérience d’une autre maman j’ai eu l’occasion de le découvrir par moi-même 🙂 🙂 .

      Après je fais partie de ces personnes qui préfèrent être avertis et préparées au cas où 🙂 Ça c’est comme une copine qui me disait quand j’étais enceinte « arrête de regarder Baby boom tu vas paniquer », mais non justement je préfère savoir à quoi je risque d’être confrontée, cela m’évite les ressentis dramatiques et déceptifs si jamais…Mais tout le monde est différent, vous avez raison 😉

      En espérant que votre expérience puisse en rassurer plus d’une 😉

      Miglou

  5. Dommage de conseiller le TL et bibs pour la TT de nuit qui est juste hyper important pour la lactation et la confusion sein tétine hyper risqué pour l’allaitement. 🙁
    C’est à cause de ce genre de conseil que beaucoup de mamans vont rater leur allaitement sans comprendre pourquoi..

    • Bonjour,

      L’allaitement est une expérience très personnelle dans laquelle et il n’y a pas de règles absolues. Le corps humain n’est pas une machine. Pour ma part je partage des astuces qui ont bien fonctionné pour moi (comme le titre de l’article l’indique) et qui m’ont permis d’avoir une excellente expérience avec l’allaitement.
      Je suis donc navrée de contredire vos aprioris sur le tire-lait, mais pour moi il a été d’une grande aide. Mon fils a pris quelques biberons de lait tiré dès la maternité avec un biberon à débit très faible (Avent natural pour tout vous dire) et n’a jamais fait de confusion sein/tétine . En revanche moi cela m’a permis d’enchaîner quelques heures de repos, essentiel pour allaiter en bonnes conditions. Il a tété mon lait jusqu’à son 7eme mois.
      Évitons donc de stresser les jeunes mamans avec des vérités absolues de style, si on utilise un TL et on donne un bib de temps en temps on rate son allaitement. Utilisés à bon escient ça peut fonctionner très bien.
      Je ne sais pas si donner un bib occasionnellement parce qu’on est crevée et épuisée, ça sabote l’allaitement (je suis la preuve que non), en revanche ce que je sais c’est que l’épuisement nerveux et physique le fait à coup sûr…

      Cordialement,

LAISSER UN COMMENTAIRE