Chers Lecteurs,

je vais vous parler d’un sujet qui, probablement ne s’inscrit pas strictement dans la ligne éditoriale du blog mais dont je trouve qu’il est important de discuter.

Certains ont peut-être remarqué que mon article sur les vitamines pour bébé Uvesterol D a disparu du blog depuis quelques jours. Un article qui suscitait, de toute évidence, l’intérêt de nombreux parents, car il a avait été consulté environ 18 000 fois depuis sa publication il y a un an… Il ne s’agit pas d’une coïncidence, ni d’une mauvaise manipulation de ma part, si cet article a été supprimé. Non, non!

La vraie raison est que j’ai reçu il y a quelques jours de cela dans ma boite mail un message impersonnel et générique, envoyé probablement en masse à plusieurs sites. Ce message provenant de l’avocat du laboratoire Crinex, m’annonçait la chose suivante:

L’auteur de l’article «  Uvestérol : un complément inquiétant pour vos enfants » a été condamné pour dénigrement

En conséquence, je devais également supprimer du blog le mien, car je mentionne dedans celui du site alternativesante.fr .

Je suis transparente avec vous et vous donne très exactement le contenu de ce mail, afin qu’il n’y ait pas d’ambiguïté sur cette demande:

« ….Dans cette affaire, le Tribunal de commerce de Paris a récemment jugé dénigrant l’article, rédigé par M. DOGNA publié sur le site Alternative Santé, intitulé « Uvestérol : un complément inquiétant pour vos enfants », le Tribunal a ainsi ordonné, sous astreinte, la suppression immédiate de cet article …….

En conséquence, je vous prie de bien vouloir supprimer de votre site toute référence et toute reproduction de l’article précité. Je vous prie également de bien vouloir supprimer les pages URL liées à vos articles …. qui sont de nature à dénigrer l’Uvestérol D »…… »

Puisque je n’ai pas envie d’aller en prison ou de me prendre les foudres judiciaires de ce laboratoire, j’ai effectivement enlevé mon article du blog, mais le moins que l’on puisse dire, est que de telles méthodes me laissent perplexes….Le tribunal a tranché dans ce conflit, soit! Je suis loin de prendre position dans ce débat juridique.

Des questions me taraudent tout de même

Mais pourquoi ne pas demander un droit de réponse ou une publication de cette décision de justice sur le blog, pourquoi demander purement et simplement la suppression de l’article?

Comme si l’on veut nettoyer la toile de toute notion de polémique autour de ce médicament ou le fait que des gens se soient interrogé sur sa composition …

D’autant plus que mon article était rédigé de façon neutre. Mon but n’était pas de condamner la supplémentation en vitamine D ou encore moins ce médicament en particulier. Comme je le disais justement dans cet article, je ne suis pas une experte en chimie, ni un médecin. Je suis juste une maman, comme tant d’autres, qui s’interroge et qui trouve qu’il est important que les parents aient à portée de mains toutes les informations nécessaires pour qu’ils se forgent EUX-MEME une idée sur cette polémique …

C’est la raison pour laquelle j’avais pris soin d’exposer le point du vue de l’auteur de l’article « Uvesterol poison pour nos enfants » et la contre-expertise qui avait été faite par un spécialiste indépendant à la demande du laboratoire. C’était un moyen pour moi de donner aux autres parents inquiets les informations nécessaires. Le reste de ce malheureux article était complété avec des éléments sur les besoins de supplémentation en vitamine D que j’avais traduits d’articles étrangers, pour certains rédigés par des spécialistes en la matière.

C’est pour dire mon totale et complète incompréhension de cette exigence de supprimer cet article alors qu’il n’avait pas pour but d’incriminer qui que ce soit, simplement d’informer.

N’a-t-on plus le droit de s’interroger en 2015 sur ce que l’on donne à nos enfants?!

Doit-on se contenter d’accepter purement et simplement ce que nous servent les laboratoires et les industriels? Pour moi ce n’est pas une solution satisfaisante et je trouve que les parents doivent être informés sur des sujets concernant la santé de leurs enfants, qu’ils soient fondés ou pas. A chacun de se faire son opinion et c’est ça le principe de la liberté d’expression.

Est-ce parce qu’on rédige sur la toile que l’on doit se faire museler en bonne et due forme. Nous bloggers famille, sommes-nous définitivement condamnés aux articles « couches culottes/jeu-concours »  jusqu’à la fin de notre vie bloguesque?

Ne vous méprenez pas, je n’ai rien contre les articles « couche culotte & co » , j’en ai un paquet (sans mauvais jeux de mots) sur mon blog, mais je trouve qu’il est aussi important parfois de se poser des questions, parce que cela peut être également constructif et faire avancer les choses?

Des polémiques existent sur de sujets différents et alors?!

Le phénoxyethanol défraye les chroniques depuis quelque temps déjà, pour autant de nombreuses personnes continuent à acheter dans leur supermarché des produits de cosmétique en contenant? A chacun de faire son choix et de choisir sa façon de vivre!

Alors pourquoi se focaliser sur ce médicament? Pourquoi plutôt ne pas rassurer les parents, changer sa formule, s’il le faut, avancer de façon constructive plutôt que de museler, interdire…?! Je trouve personnellement de telles méthodes déplorables aussi légales soient-elles. Espérons simplement que ce soit un cas isolé…

Sur ce je vous laisse, la prochaine fois, promis, je vous parlerai de couches culottes, et pas de leur composition chimique polémique, histoire de ne pas froisser encore quelqu’un.

23081

 

5 COMMENTAIRES

  1. C’est le tribunal de commerce qui a rendu cette décision. Un tribunal de commerçants rend toujours des décisions en faveur des commerçants. alternativesante.fr a interjeté appel de cette décision. Nous verrons bien ce que les « vrais » juges diront.
    Alexandre Imbert, éditeur du site alternativesante.fr

LAISSER UN COMMENTAIRE