Ah, le voyage avec un bébé ou enfant très jeune, c’est une de mes angoisses de jeune maman. Pas vraiment le voyage en voiture, plutôt tranquille où l’on peut presque partir avec sa maison sur le dos et le matériel de puériculture utile et/ou inutile (au cas où!) sous le bras. Non, non, le vrai voyage angoissant, enfermée dans une boîte de conserve à 9000 mètres au-dessus de la terre ferme, en proximité « intimiste » avec 300 personnes.

Ce n’est pas que je suis parano, claustro ou que j’ai peur de l’avion (en fait, je flippe énormément pour tout vous dire, mais ça c’est un autre sujet). C’est plutôt l’idée de me retrouver avec un bébé hurleur, malade ou en souffrance, coincée là haut avec le regard désapprobateur/exaspéré des autres passagers qui me met dans un état similaire à celui-là:tumblr_inline_nwwltjUavJ1qd9uek_500

Seulement voilà comme je vous l’avais déjà raconté, nous sommes une famille internationale et plus le temps passait plus les grands-parents de Gabchou qui vivent à l’étranger se faisaient impatients. Cet été finalement je me suis enfin fait à l’idée que l’on ne pouvait plus repousser le voyage en avion avec notre 2 ans. Alors voilà j’ai réussi à survivre aux 2 vols de 6 heures au total et à tous les préparatifs  du voyage ce qui m’a inspiré cet article « partage d’expérience » histoire d’aider d’autres mamans qui éprouvent probablement les mêmes sentiments que moi quant aux voyages en avion.

Préparer le trajet pour l’aéroport

Une de mes premières interrogations, comment faire si l’on ne peut veut pas payer une semaine de stationnement au parking de l’aéroport et que l’on ne peut pas embêter d’autres personnes pour un départ très tôt le matin? Évidemment pas beaucoup de possibilités soit on prend son mal en patience et on se trimballe en transport, soit on opte pour un taxi.

Sachez que la réglementation (très bizarre à mon avis) vous autorise à voyager à bord d’un taxi avec votre petit bout sur les genoux ou dans les bras, sans siège auto. Pour la sécurité on repassera, cependant il y a de plus en plus de compagnies « kids friendly » qui proposent des voitures équipées de sièges auto adaptés à l’âge de l’enfant, mais le coût à mon humble avis reste cher.Hailo_ToddlerTaxiDriver15

Au final, nous avons décidé de laisser notre véhicule au parking à proximité de l’aéroport, le prix nous revenait au même que l’aller-retour en taxi. La bonne astuce à connaître est qu’il y a souvent des parkings pas loin des aéroports (CDG, Orly…) qui sont à moindre coût. En plus, il y a des navettes qui vous amènent jusqu’à votre terminal.

Guetter tout signes de microbes à quelques jours du départ!

N’hésitez pas à consulter votre médecin si vous avez des doutes, ça coûte toujours moins chez de payer 23 euros de consultation que d’annuler le vol (à ce titre pensez à prendre toujours une bonne assurance annulation de celles qui vous remboursent avant la majorité du gamin, hein!). De plus, certains symptômes ont tendances à s’amplifier en altitude, donc autant s’assurer que le voyage ne vire pas au cauchemar avant de partir.

Si cela vous paraît très hypothétique, sachez que nous sommes passés à 2 doigts du drame avec une laryngite à 3 jours du départ de Gabchou!

Privilégier le porte-bébé ou une poussette canne mini pour l’aéroport

Le porte-bébé est un sacré avantage pour le voyage en avion et c’est la fille qui n’en est pas fan qui vous le dit ! Si votre enfant a encore l’âge pour aller dans le porte bébé, ça vous permettra: d’une part d’avoir les mains libres pour naviguer dans l’aéroport, et d’autre part vous évitera de vous bousculer avec les foules hystéro et de rouler sur les pieds des gens trop impatients d’embarquer avant vous.

tumblr_nxe29n9Hx11rc7zl1o1_400
Je la veux cette poussette!

Si l’enfant est trop grand pour aller dans le porte-bébé, prévoyez une petite poussette canne toute légère. Nous avons regretté avec Gabchou (2 ans) de ne pas avoir prévu une poussette canne, notamment au retour où nous avons dû faire 30 minutes de queue pour passer à la douane avec un enfant grognon qui n’avait pas dormi lors du vol et qui voulait se coucher par terre.

Beaucoup de compagnies low cost y compris, vous laisseront embarquer à bord de l’avion avec votre poussette canne (c’est considéré comme bagage à main) plutôt que de la laisser en soute. Cependant pour en avoir le cœur net vous pouvez vérifier dans les conditions générales de vente de vos billets ou appeler directement votre compagnie aérienne.

Préparer l’enfant au passage de la douane/scanners

C’est un moment qui s’est avéré un peu traumatisant pour mon Gabchou. A 2 ans il n’est plus considéré comme un bébé et doit traverser la fameuse portique de contrôle tout seul (super mal pensé de vous à moi). Du coup, comme il a été à un endroit inconnu entouré d’étrangers, il n’a pas voulu se séparer de sa maman. On a dû traverser à 2 la portique ce qui la fait sonner à coup sûr. Résultat des courses on s’est fait fouiller tout les deux (sans commentaire) avec un concert de pleurs de Gabriel, parce qu’une dame inconnue avec des gants le touchait….

Bref, pour la prochaine fois j’essayerai de lui parler un peu plus et de le rassurer quitte à imaginer un jeu à la maison où on fera comme à l’aéroport, histoire qu’il s’habitue à ce passage.

Faire une liste pour ne rien oublier à bord de l’avion:

Dans ma liste j’avais prévu pour Gabchou:

Un pack de change intégral:

  • des couches, des lingettes, des sacs à couche (pour ne pas empoisonner les autres utilisateurs des toilettes), un petit matelas pour allonger l’enfant sur la table à langer, des vêtements (body, pantalon, t-shirt) pour changer l’enfant. Au retour Gabchou avait réussi à se renverser de l’eau sur le pantalon et je n’avais pas prévu du bas pour un rechange, ne faites donc pas comme moi!

De la nourriture pour l’enfant:

Nous avions 3 heures de vol et il me fallait prévoir à manger pour le gnome, car notre vol tombait en plein au moment du déjeuner. Sachez que lors que vous avez un billet enfant, vous pouvez emporter avec vous dans l’avion des bouteilles de lait, briques de jus, des compotes en gourdes, des biscuits secs en tout genre ou des petits pots de purées hermétiquement fermés. Pour ma part je suis plutôt d’avis que pour un enfant en bas âge il vaut mieux prévoir sa propre nourriture (des choses que le gosse aime) pour éviter les crises dans l’avion de style « nooon veux pas ça »!

Faites une entorse à la règle et emporter exceptionnellement des sucettes, bonbons, petits gâteaux, ça les occupe merveilleusement bien!

Un flacon de Doliprane non ouvert et un thermomètre

Juste pour votre tranquillité mentale, sait-on jamais, surtout si vous avez un long courrier!

Trouver des activités plutôt que de compter sur le potentiel sommeil de l’enfant

Alors vous pouvez toujours tenter la méthode de « l’hypnose » que certains parents utilisent. Quelques jours avant le départ vous expliquez à votre/vos enfants à quel point ils seront fatigués dans l’avion et que une fois à bord leurs yeux vont se fermer tout seuls et bla bla…Chez nous ça n’a pas marché, avec un enfant trop excité de découvrir l’avion donc, il vaut mieux prévoir un plan B!giphy

Pour un voyage de 3 heures il vous faudrait environ une quinzaine d’activités pour occuper vos monstres (eh, oui!).

God save the iPad!

Mais comment faisaient-ils avant les tablettes?! La tablette c’est juste génial, on peut y mettre des dessins animés ou encore pleins d’applications pour tenir les monstres occupés!

Alors évidemment les mauvaises langues vont toujours vous parler de la dangerosité de tous ces appareils électroniques patati patata..Si vous voulez leur fermer les clapets, sachez que les récentes études concernant les tablettes ont plutôt démontré leur effet bénéfique sur les enfants, à condition d’y mettre un contenu éducatif! En effet, les tablettes à la différence de la télé nécessitent une interaction avec l’enfant et utilisées à bon escient vont même le stimuler davantage que les jouets classiques. Et bam!

Voici une liste d’applications adaptée pour un enfant de 2 ans et plus, testées et approuvées par nous :

  1. « Monsieur Bear » d’Europa Apps – gratuite mais uniquement sur les 3 premières lettres (3,99 à l’achat). L’appli apprend des mots aux enfants grâce à des animations rigolotes associées à chaque lettre et aux mots commençant par cette lettre. Gab adore!
  2. L’application de Disney Junior Play: gratuite. On découvre les personnages célèbres de la chaîne, on peut habiller Princesse Sophia, chercher les trésors de Jack et les pirates, ranger le cabinet du Docteur la Peluche…bref, cette appli est géniale!
  3. Art Studio de Chocolapps – gratuite en partie, permet à l’enfant de colorier et dessiner avec son doigt sur l’écran de la tablette.
  4. Le monde de Sophie la giraffe d’europa Apps – gratuite permet de travailler les 5 sens de l’enfant.
  5. Peppa Pig Paintbox gratuite – pour les fans du dessin animés l’appli permet à l’enfant de colorier, dessiner avec Peppa ou son frère Georges.
  6. Pour les plus grands l’appli Cars « Fast as lightening » est juste génial et occupe bien les petits gars 😉

Les busy bags

Processed with VSCOcam with c1 preset
Imprimé « circuit de voiture » pour Busy Bags (Instagram Little Gabchou)

Alors les Busy bags sont très à la mode ces derniers temps. Qu’est-ce au juste? De petits sachets (Ziploc ou autres) où l’on peut mettre différents objets bricolés à la maison à moindre coût pour occuper efficacement l’enfant.

Les Busy bags il y a du bon et du moins bon. Par exemple, évitez tous les petits objets du style: pompons , des touillettes, billes sous peine à passer le reste de votre voyage pliée en deux à les ramasser par terre.

Préférez plutôt les imprimables plus adaptés du style: cartes, puzzles crayons ou circuits de voiture. Vous trouverez quelques idées de Busy Bags adaptés sur mon tableau Pinterest pour les voyages avec les enfants.

Ou tout simplement se garder sous le coude quelques jouets ou livres inédits

Genre garder de côté une partie des livres, crayons, ardoises magiques…. ou autres cadeaux offerts à Noël ou les anniversaires. Pas forcément nécessaire d’acheter des jouets spécialement pour le vol!

Se faire à l’idée de la fameuse crise de pleurs de l’enfant et se décontracter

Oui, je sais plus facile à dire qu’à faire. Mais sachez que ces petits monstres sentent bien lorsque on est tendu et stressé et ça a tendance à amplifier davantage leurs états d’âmes. Si ça vous arrive (c’était notre cas au retour, d’ailleurs), essayez de détourner l’attention du petit impertinent (lui donner à grignoter marche bien, dégainer la tablette avec les dessins animés adorés aussi!).

Dites vous bien que les parents à bord vont compatir et même tenter de vous aider quant aux autres, eh bien un jour ça leur arrivera aussi, hein 😉 .airplane-lady


Et vous, comment s’est passé votre premier voyage en avion avec bébé/petit enfant? Des astuces à partager?

5 COMMENTAIRES

  1. Bonjour!

    En ce qui me concerne, nous avons fait un voyage de 8h00 pour les Antilles quand mon loulou avait 14 mois. L’avion, il connait bien car nous le prenons pour aller voir papi/mamie dans le nord tous les 3 mois environ, mais il ne s’agit à ce moment là que d’une heure trente.
    Là 8h00 de vol qui furent un enfer à l’allée comme au retour!
    Il ne voulait que maman, refusait de se laisser toucher par papa ou autre ( nous sommes parti en famille), donc j’étais vite épuisée, il n’a pas du tout dormi, se foutait complètement des jeux et livres que j’avais emmenés.
    Les infusions de camomille soit disant calmantes n’ont eu aucun effet, bref une horreur!!!
    Note pour les prochains enfants, pas de vol long courrier avant qu’ils aient l’âge de s’occuper en peu en autonomie. 😉

    Cécile L.

    • Bonjour Cécile,

      merci pour ce témoignage! Malheureusement avec les gosses rien n’est acquis ils peuvent être de vrais anges comme des démons incarnés…Il avait peut-être une angoisse ce petit bout de « perdre sa maman ». Gab m’a fait une pareille au moment du passage de la portique de la douane, scratché à moi à m’agripper les épaules et tout…On sait pas trop ce qui se passe dans ces petites têtes! En tous cas j’espère que le prochain vol se passera beaucoup mieux 😉

    • moi j’ai pris l’avion seule pour antibe et derriere moi il y avait un enfant de 2 ans qui pleurait et bien devinez quoi ! je me suis retournée et je lui es chanté des chansons celles que l’on chante a la crèche (n’est ce pas gabchou?) les parents étaient tout heureux et l’enfant c’est apaissé et ensuite le repas est arrivé.ouf!

      • Une bonne idée! A tester pour le prochain voyage en avion, maintenant que Gabchou connaît le répertoire de la crèche ( ceci dit on a souvent des concerts privées à la maison) 😉 .

LAISSER UN COMMENTAIRE